Les rues du Cros en lambeaux, le maire aux abonnés absents

Faudra-t-il des accidents pour agir ? Lors de l’Assemblée générale de l’Association pour la préservation de la Pinède et du Cros-de-Cagnes, les habitants ont clairement exprimé leur ras-le-bol sur l’état général de la voirie.

Les présentants de la commune et de la métropole ont bien entendu immédiatement rappelé les contraintes liées aux nombreuses voies privées. Un statut qui nécessite d’obtenir au préalable l’autorisation de la copropriété. Pour autant, la Résidence de la Croix du Sud montre que même lorsque l’accord est donné par la copropriété, les travaux se font attendre.

Une montage de bonnes raisons pour ne rien faire

Surtout, toutes les rues du Cros ne sont pas privées ! Mais quand des riverains interpellent les représentants de la Métropole et de la Municipalité, les raisons pour ne rien faire ne manquent pas : « ce n’est pas facile d’intervenir sur les racines des arbres », « il faut un diagnostic », « le dossier est en cours », « on est en discussion avec la Poste », « une partie n’appartient pas à la commune », « cela coûterait deux fois le budget de la métropole »…

Bref, après tout ça, les habitants du Cros ont compris : ils ne sont pas prêts de voir la situation s’arranger. Le maire, lui, n’a pas jugé bon de venir…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s