Fiscalité : il est temps de maîtriser la dépense publique

Les Gilets jaunes mettent en avant le fait que la tolérance à l’impôt a atteint un seuil critique…

À Nice, la métropole a décidé une augmentation significative de la fiscalité locale par une fiscalité additionnelle à la taxe foncière qui est très mal vécue par la population alors que parallèlement le conseil départemental a engagé une politique rigoureuse de désendettement et de stabilisation de la pression fiscale. 

Le risque d’une fusion Département/métropole serait d’aggraver les fractures et les inégalités entre les territoires. D’un côté, les métropoles urbaines qui auraient des recettes fiscales et des moyens accrus pour poursuivre leur dynamique et leur développement économique. De l’autre côté, les territoires périphériques et éloignés, risquant d’être à la charge d’un conseil départemental privé de ses plus importantes recettes fiscales.

Retrouver la confiance des collectivités

Pour réussir, l’État doit retrouver la confiance des collectivités locales. Celles-ci se voient déjà imposer des mesures de contraintes budgétaires alors même que le premier ne montre pas l’exemple. Les collectivités locales doivent assumer de fortes dépenses d’investissement (transports, infrastructures…) alors que leurs recettes, déterminées par l’État au travers de ses dotations ou par la fixation de la fiscalité locale, sont en baisse. Ce schéma déséquilibré, qui permet de réduire unilatéralement les dépenses des collectivités, n’est plus viable.

Il paraît donc primordial d’évoquer la maîtrise de la dépense publique dans une concertation étroite autour de lieux de dialogue qui restent à inventer. Le processus de métropolisation, qui se ferait sans prendre en considération toutes les collectivités locales concernées, serait un pas de plus dans la dégradation des rapports des collectivités locales avec l’État central.

Avant même de poursuivre une politique d’intégration à marche forcée, il est par conséquent urgent de repenser la contractualisation de l’État avec les collectivités ou des collectivités locales entre elles en mettant en synergie les compétences et en associant davantage les communautés locales à l’objectif de maîtrise des dépenses publiques. Il est aussi urgent de trouver à tous les niveaux (État, régions, départements et agglomérations) des lieux de dialogues à même de restaurer la confiance.

Une réflexion sur “Fiscalité : il est temps de maîtriser la dépense publique

  1. Gorzegno Valerie

    ÉLECTIONS EUROPÉENNES

    Rassemblons nous pour soutenir la candidature de notre candidat Monsieur Bernard ASSO.

    Monsieur Lionnel Luca Maire de Villeneuve Loubet a grandement exprimé son admiration et son soutien envers Monsieur Asso élu du 2eme canton et professeur émérite de la faculté de Droit à Nice.

    Unis dans leur vision commune du monde et des intérêts d’une France forte ils nous ont transportés dans un oratoire très convaincant basé sur des faits réels et souvent inquiétants.

    La liste LR portée par François Xavier Bellamy est la seule qui permette de défendre les intérêts de la France et il faudra user de nos convictions pour ne pas laisser l’abstention l’emporter ou le populisme reprendre l’avantage ce qui serait nocif pour notre pays.

    Notre combat commence dès aujourd’hui.

    Monsieur Asso a exprimé les nombreuses causes qui ont conduit à ce que nous vivons actuellement. Il ne considére pas que nous vivons une crise comme nous l’entendons si souvent dans les médias ou dans la bouche même de notre Président.
    Il nous explique à juste titre que le monde a changé de part les deux puissances qui s’affrontent, les États Unis et la Chine qui se livrent une guerre commerciale et qu’un retour en arrière ne saurait advenir. Les 30 glorieuses font parti du passé et il faut à présent songer à l’avenir et trouver les facteurs qui nous conduiront à la survie de notre société et de notre pays.

    La Chine réfléchit en terme d’éternité et veut conquérir le monde en contrôlant les voies ferroviaires, les ports, l’Afrique avec la route de la soie et donc l’Europe. Nous devons l’empêcher.

    Nous avons vécu de plein fouet le choc migratoire avec une arrivée massive de migrants dans une Europe vieillissante. L’Europe a du mal à les intégrer et à assimiler cette masse constituée de mineurs en partie et dont le schéma culturel est si different du notre et qui coûte à la collectivité tres cher sans contrepartie.

    Le malaise des gilets jaunes réside dans le sentiment de ne pas être compris ni représenté et la réponse arrogante d’une élite déconnectée de la réalité du terrain n’a fait qu’empirer la situation.

    Ce que Monsieur Asso propose c’est de se recentrer sur nos fondamentaux.

    C’est au citoyen de décider de son sort dans la société et de défendre ses intérêts. Monsieur Bellamy possède une vision de l’enracinement et de l’héritage de nos valeurs.
    Il préconise un retour au respect de nos normes environnementales mais aussi avoir le choix de nos valeurs et principes. Nos appartenances à la nation ou les femmes sont nos pairs font partie de nos fondamentaux.

    Le programme porté par LR revendique le rétablissement de la France au sein d’une Europe puissante. Ces élections sont très importantes.
    En premier lieu on ne peut pas exiger d’un pays qu’il accueille plus d’immigrés au delà de sa capacité d’assimilation. 122 000 demandeurs d’asile perçoivent une aide de 40 euros par jour. Cela provoque un sentiment d’injustice auprès des administrés.

    Nous sommes aussi dans une situation d’être broyés par les deux puissances qui mènent le monde. les États Unis et la Chine c’est pour cette raison que l’Europe doit retrouver ses frontières extérieures ou des frontières intérieures si besoin. Nous devons pouvoir réguler le droit à l’asile ou pas. Protéger notre défense nationale.

    Le programme républicain veut lutter contre la concurrence déloyale (travailleurs détachés) et modifier les règles de la PAC qui ne nous avantage pas. Il veut aussi stopper les normes trop drastiques et opter pour une Europe de stratégies concentrée sur l’Energie (l’Hydrogene) qui pourra nous sauver, la santé, l’intelligence artificielle.

    Notre volonté c’est de faire valoir nos droits mais aussi notre civilisation, nos racines. Ne pas omettre que la base du pouvoir c’est le citoyen.

    Nous devons dès à présent rétablir la confiance, partager l’espérance où tout est possible et unir nos efforts derrière Monsieur Asso qui portera le flambeau de notre région avec brio.

    Ceci n’est qu’un petit résumé succinct de l’intervention de notre candidat Monsieur Bernard Asso.

    Valerie Gorzegno

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s