Josiane Piret : nos voeux pour 2019

Le discours des voeux 2019 prononcé par Josiane, en tant que Vice-Présidente du Conseil Départemental, devant plus d’une centaine de personne fut l’occasion de rappeler l’importance pour les élus de s’engager avec intégrité et dévouement.

L’étranglement des classes moyennes

L’année 2018 s’est terminée avec le mouvement des gilets jaunes dont les revendications profondes allaient bien au-delà d’une taxe sur les produits pétroliers.

 Ce mouvement est un révélateur d’une société française qui connaît une extrême pauvreté pour 9 millions de français qui vivent en dessous du seuil de pauvreté (moins de 1026 euros par mois !), une société qui étrangle ses classes moyennes d’impôts, une société qui méprise ses retraités, une société qui perd ses valeurs et sa culture avec une immigration incontrôlée, une société qui ne reconnaît plus la valeur travail et le respect de ses anciens.

 Beaucoup avait cru dans le « nouveau monde » que proposait un candidat jeune qui souhaitait dépasser les clivages politiques. En fait de « nouveau monde », ils ont eu un Président méprisant qui offrait aux chômeurs de « traverser la rue », qui s’auto flageolait des crimes contre l’humanité que la France avaient soit disant réalisés en Algérie, qui reniait le fait qu’il y avait une « culture française » et pour couronner le tout qui couvrait sans que l’on sache pourquoi monsieur Bénala.

La perte de confiance dans les élus

 En fait la crise la plus grave réside, et on le comprend, dans la perte de confiance de la population vis-à-vis des élus.

Cette perte de confiance touche le plus haut représentant de la République mais aussi tous les élus jusqu’au niveau municipal. Nous en avons un exemple vivant à Cagnes : où sont passées les promesses de Louis Nègre ? Il a été élu à l’origine contre le projet Villette, il le réalise avec une surdensité importante, l’aménagement de la place de Gaule, dont le financement des travaux avait été dégagé par Dominique SCHMITT, toujours pas réalisé, l’hôtel du Beal, sans gestionnaire, le port de plaisance, au point mort, au moment où la métropole relance les études pour un port de commerce « à l’Ouest de Nice », l’engagement de ne pas augmenter la fiscalité locale et le vote par Louis Nègre de l’impôt foncier métropolitain…sans oublier ce qu’il ne dit pas : son engagement vis-à-vis de la communauté musulmane de réaliser une mosquée sur la route de la Gaude ou les 800 logements qu’il envisage de réaliser face au polygone avec son pourcentage d’hlm, dont une large partie ne sera pas pour les Cagnois, mais pour traiter les transferts de quartiers de politique de la ville d’autres communes de la métropole.

Eric Ciotti, un homme de conviction

C’est la raison profonde de mon engagement aux côtés d’Éric Ciotti, car il fait partie des rares hommes politiques de convictions. Il apporte les bonnes réponses aux attentes des citoyens en matière de sécurité, d’immigration, de respect de notre culture. Ses engagements, il les tient : pas d’augmentation de la pression fiscale et en 2019 baisse de 5% des impôts locaux pour la part du département, baisse de l’endettement, baisse des dépenses publiques et augmentation de l’investissement.

 Je profite de cette cérémonie de vœux pour remercier le Président Ginesy de l’appui sans réserve du conseil départemental pour la ville de Cagnes sur mer. Je pense plus particulièrement aux 15 millions d’ euros versés chaque année par le département aux Cagnois ; sans être trop long comme élue Cagnoise, je me suis toujours impliquée fortement en faveur de nos anciens qui, aujourd’hui, souffrent encore plus de la politique de Monsieur Macron. D’abord au CCAS de la commune de Cagnes dont j’ai eu longtemps la délégation mais aussi en restant en permanence à leur écoute et toujours présente à leurs diverses manifestations. Or le conseil départemental a justement la compétence dans ce domaine tant pour les prestations que pour l’aide à domicile ou les maisons de retraite.

Le département et le président Ginesy aux côtés des Cagnois

Ainsi pour la commune de Cagnes il  verse chaque année près de 6 millions en APA pour 1050 bénéficiaires et pour financer les  maisons de retraite. Mais il est aussi présent pour l’aide à l’enfance (3 millions) pour 1800 usagers accueillis en consultations prénatales et post natales. Le conseil départemental c’est aussi une efficace politique d’insertion avec un contrôle rigoureux pour 2000 bénéficiaires cagnois (5 millions 500 environ chaque année). Je suis personnellement tous ces dossiers et défend individuellement ceux qui peuvent rencontrer des problèmes pour l’attribution de ces aides avec l’appui des 16 travailleurs sociaux du département qui sont particulièrement dévoués sur Cagnes comme les 415 assistantes maternelles répartis sur le territoire Cagnois.

Le conseil départemental intervient aussi dans le domaine sportif (300 000 euros chaque année) et en matière culturelle (80 000 euros). Le conseil départemental, c’est aussi le garant de nos traditions auxquels je suis tant attachée à travers les subventions accordées chaque année pour financer nos fêtes traditionnelles ou la subvention de fonctionnement accordée à la San Peire du Cros de Cagnes 

Enfin le conseil départemental c’est aussi les collèges avec des subventions de fonctionnement, le renouvellement du matériel informatique, le financement des transports scolaires sans oublier les bourses aux collégiens, mais aussi pour les jeunes, l’aide aux jeunes propriétaires pour acheter un premier logement dans l’ancien, l’aide à la location des jeunes locataires, l’aide à la souscription d’une mutuelle ou pour passer le permis de conduire.

On arrive ainsi à un budget qui est de l’ordre du tiers de celui de la commune et je tiens  ainsi à en remercier sincèrement notre Président Charles Ange Ginesy et le Président de la commission des Finances Eric Ciotti pour leur grande écoute chaque fois que je les saisi d’un problème sur notre commune.

Pourquoi avec Dominique Schmitt, nous avons retiré notre soutien à Louis Nègre

Ainsi,  le département est avec la Région, la collectivité qui aide le plus la commune. Ce ne sont pas les mandats nationaux qui apportent grand-chose pour une commune. Le sénateur maire qui était président du GART en France, c’est-à-dire du groupement sur tout le territoire des autorités organisatrices des transports, et bien qu’interlocuteur privilégié du gouvernement, n’a pas obtenu de TGV  « drapeau » sur Paris, C’est-à-dire de TGV sans arrêt de Nice à Paris, il n’a pas non plus obtenu de sortie d’autoroute sur Cagnes, ni comme premier Vice-Président de la métropole, de Tram sur notre commune… Les gros appuis sont au conseil départemental où le premier adjoint de Louis Nègre a rejoint l’opposition et à la Région où la ville de Cagnes a perdu sa représentante qui s’est servie de cette élection comme tremplin aux élections législatives.

Voilà pourquoi j’ai démissionné de mes fonctions de première adjointe de Louis Nègre avec Dominique SCHMITT, adjoint à la sécurité et à l’économie quand le Maire a voulu nous retirer nos délégations car nous n’avons pas voulu soutenir la candidate aux législatives. Nous sommes attachés à nos convictions pas à nos sièges et la cheffe d’entreprise que je suis ou le Préfet de Région qu’était Dominique SCHMITT nous sommes là pour servir, sans se servir et sans s’asservir. Nous refusons les petites combines locales et nous souhaitons rester digne de la confiance de nos citoyens.

Je crois sincèrement que l’année 2019 sera l’année de la vérité : le Président devra apporter de vraies réponses après le grand débat et les républicains auront construit leur projet alternatif. La majorité départementale dont je m’honore d’être vice-présidente sera soudée autour du Président Ginesy et d’Eric Ciotti. Je m’engage solennellement devant vous aujourd’hui avec les républicains des Alpes Maritimes à tout faire pour justifier la confiance en vos élus départementaux. Je voudrais, dans ce contexte, vous souhaiter mes meilleurs vœux de bonheur, de santé mais surtout d’espoir pour vous-mêmes, vos familles et tous ceux qui vous sont chers. Je voudrais également avoir une pensée toute particulière pour ceux qui souffrent, pour ceux qui se sentent exclus ou qui sont seuls afin que cette nouvelle année soit aussi l’année de la solidarité et de la fraternité. 

Bonne et heureuse année à tous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s